Phnom

Penh

En ce 5 février, nous partons chercher un nouveau membre éphémère à notre équipe. La maman de Morgane vient pour 15 jours !

Nous l’intégrons direct à l’équipe, c’est parti pour deux semaines d’aventure Cambodgienne. A peine arrivée, direction le marché pour le repas du midi et la dégustation de fruits qu’elle connait déjà très bien après le Bruneï. On sillonne la ville durant 2 jours en tuk tuk. On profite des restos dans le quartier rouge où on rigole jaune à voir les gros lards trainer avec des filles à peine majeures, des apéros de luxe en roof tops, des balades en vélo sous 40 degrés au milieu de la circulation énervée, des kilos de mangoustans sur les berges.

Arrivée à l’aéroport 

Apéro de bienvenue

1 ère promenades à bicyclette : il fait 40 deg et la circulation est dingo. Bienvenue Maman !

Nous avons pédalé sur l’île toute au fond

On est atterrés, dégoutés et choqués de découvrir les atrocités des Khmers rouges en visitant le lycée qu’ils réquisitionnèrent pour torturer et tuer tous les lettrés du pays, il y a moins de 40 ans. La plupart des tortionnaires survivants n’ont toujours pas été jugé… de quoi prendre politiquement vraiment peur.

Après deux jours d’acclimatation pour Agnès, il est temps de prendre le bus pour les villages flottants.

On repassera par la capitale en fin de périple cambodgien. Juste de quoi acheter 3 sacs à dos, les remplir de fruits, bananes séchée, noodles, citronelle, lunette de soleil, écouteurs, fringues et autres gadgets dénichés et marchandés aux marchés russes. On a regretté de ne pas pouvoir s’équiper entièrement en Bosch bleu (pour les connaisseurs) pour nos prochains projets de construction 😊, le rayon bricolage n’a rien à envier à Casto. Qui sait on pourrait peut être se lancer dans l’import export de charnières, vis et autres quincailleries pour Casto, il y a un empire à batir !

1er tuk tuk

Toujours là

1er shopping

Apéro sur LE rooftop de la ville

et coucher de soleil sur la capitale