Les villages flottants

Et c’est parti pour notre voyage de 6 jours pour rallier Siem Reap et les temples d’angkor.

Le périple démarre par la découverte des villages flottants du Tonle Sap, l’immense lac du centre du Cambodge. Contrairement au lac Inle en Birmanie où les maisons étaient posées sur pilotis, au Cambodge elles flottent bel et bien. Un fagot de bambous sous chaque maison assure la flottabilité. Le gros avantage est que si vous ne pouvez pas supporter vos voisins il suffit de tirer votre maison pour aller voir ailleurs. Vous pouvez aussi saborder leur maison mais c’est moins bon esprit.

Sous la plupart des maisons des filets permettent de créer des fermes à poissons qui représentent souvent le principal revenu des familles. L’approvisionnement en légumes et autres produits frais est assurée par des bateaux marché qui tournent dans les rues. 

L’entrée du village

En route pour les villages avec notre guide 

Et donc tu mets les doigts comme ça, tu prends la boule et après tu vises les quilles. C’est simple quand même le bowling !

Coucou 

Le marché tape à votre porte

Un inconvénient majeur de ce mode de vie est le traitement des déchets. Là aussi une solution a été trouvée : tout jeter par-dessus bord ! Les alentours de ces villages sont des porcheries. Ce sont les endroits les plus sales que nous ayons vus du voyage. Les berges du lac, en particulier lorsque le niveau est bas, sont couvertes de déchets plastiques au point de ne plus voir le sol. Malgré cela les habitants continuent de vaquer à leurs occupations. Nous avons été sidérés lorsque nous nous sommes installés à une gargotte locale de constater que les locaux ne faisaient aucun effort pour résoudre le problème. Ils sont nés dans ce contexte et il n’a rien de choquant pour eux, ils continuent de jeter tranquilou par terre.

Histoire de bien s’imprégner de cette vie flottante nous décidons de passer une nuit chez eux. Cédric et Morgane partent faire un tour en barque et assistent à un déménagement ( =lever les grappins de la maison, mettre les gaz sur une barcasse qui tire et partir comme avec son camping-car avec sa cabane sur l’eau). Pendant ce temps là Agnès discute avec un groupe de mamies sud africaines en train de faire le tour du pays en vélo, respect ! La nuit se passe plus ou moins bien vu qu’on dort par terre tous les trois dans le séjour et que les bateaux passent à toute. On est désagréablement bercés par les vagues crées.

Au petit matin, réveil en fanfare par notre hôte qui nous fait comprendre qu’on gêne à dormir au milieu de son séjour… On vous passe les détails sur la douche à l’eau du lac, verte fluo 🙂 

 

Ecopage du réveil

Coucher de soleil depuis notre maison flottante

Promenade du soir

Ai je bien jeté l’ancre ?

De retour sur la terre ferme on fait la rencontre d’un couple de savoyards experts du voyage en van. Ils sont venus depuis la France dans leur van fabriqué sur mesure et aménagé par leurs soins. Ils nous partagent toutes leurs astuces pour aménager un van et Agnès prend des notes pour le bateau. Une belle rencontre pour conclure notre séjour dans les villages flottants. De nouveaux projets naissent dans nos têtes !

La vie au village

Sur une rive asséchée lors de notre passage