Chez Thyda

C’est avec beaucoup d’impatience que nous nous sommes empressés d’aller nous enfoncer dans un village cambodgien. Après le Laos, nous espérions enfin trouver de l’authenticité et créer des échanges avec les locaux.

Après une traversée chaotique et totalement corrompue de la frontière entre le Laos (il parait que c’est l’une des pires au monde, on n’a pas été déçu ! il a fallu payer pour deux tampons de sortie, payer le visa plus cher. Même les chauffeurs de bus sont de mèches… Bien entendu, nous avons tenté la rébellion mais rien à faire, tu ne payes pas, tu restes là. Il arrive que certains voyageurs attendent 12h pour que les douaniers craquent, avouons-le, nous avons craqué avant eux…)

Parenthèse terminée, nous arrivons bien tard au milieu de la petite ville de Banlung dans le nord est du Cambodge que nous visions. A peine le sac sur le dos, on voit notre nom sur une pancarte. Grosse incompréhension. Normalement personne ne nous attend. Notre hôtel n’est pas censé venir nous chercher. Le chauffeur nous explique qu’il est le propriétaire de notre maison d’hôte et qu’il est venu nous chercher. Mais comment a-t-il su comment nous arrivions ? Et bien, il a appelé toutes les compagnies de bus pour avoir l’info.  C’était tellement improbable, que nous avons cru à une arnaque… Merci le Laos, nous étions devenus trop aigris… Ty était simplement adorable et ultra accueillant ! Il a donné le tempo pour les jours à venir.

Pause photo au milieu des cours d’anglais

On regarde les photos de tortues

C’est l’heure du gouter avec les jus à la passion

Nous avions prévus de rester 3j, nous sommes restés le plus que nous avons pu (nous devions être à l’aéroport de Phnom Penh pour l’arrivé de la maman de Morgane le 5 février). La dizaine de jours chez eux est inoubliable, probablement dans le top 3 du voyage.

Ty et sa femme Thyda, ont décidé de se lancer dans le tourisme et ont ouvert leur guest house il y a 4 mois. Ty est instituteur, il construit ses bangalows pour ses hôtes sur son temps libre. Il continue d’enseigner pour rembourser leur prêt. Thyda ne parlait pas anglais il y a 4 mois, elle préparait des soupes dans le restaurant de ses parents. Elle s’occupe aujourd’hui de gérer leur nouveau business: du ménage à la nourriture aux réservations, en passant par les conseils et les nombreux moments de partage qu’elle accorde à ses hôtes. Levée 5h du matin, elle se couche après avoir couru partout et s’être pliée en 4 pour tout le monde. Dès qu’elle a deux minutes, elle s’occupe de ces deux garçons. L’un d’entre eux n’est pas son fils, elle a pris sous son aile, un garçon de 14 ans qui ne pouvait pas aller à l’école dans son village et travaillait aux champs.

Nous avons passé beaucoup de temps avec la famille, nous avons cuisiné avec Thyda, joué avec les garçons et les autres enfants du village, leur avons appris l’anglais tous les jours, aidé aux devoirs,  été à l’école avec Ty, … Nous avons pris le temps de partager leur vie et ce fut une expérience inoubliable. 

On fait sauter les crêpes !

La maison

Les cours d’anglais

See you soon !